Aller au contenu

Biberon ou gamelle d’eau pour l’octodon ?

Octodon degus qui boit à un biberon - Photo par Déborah

Octodon degus qui boit – Photo par Déborah

La mise à disposition d’eau en permanence est indispensable pour la santé de l’Octodon degus. Une des questions qui se pose le plus lorsqu’il s’agit de l’aménagement de la cage est le choix du contenant de l’eau : gamelle, ou biberon. La gamelle est souvent préférée, l’argumentaire avancé étant le côté dit “naturel” de cet accessoire, à l’opposé du biberon, qui ne le serait pas. Cependant, les deux solutions conviennent pour l’octodon au quotidien.

L’octodon, un animal adapté à la sécheresse

L’octodon est un animal naturellement habitué à vivre dans un milieu aride ou semi-aride. Dans certaines zones du Chili, où l’octodon habite, les étés sont chauds et secs, et les hivers froids et pluvieux. C’est pour faire face à ces variations parfois extrêmes que l’octodon montre des adaptations physiologiques pour conserver au mieux l’eau. Il est même capable de survivre près de 14 jours sans s’abreuver1 ! L’octodon ne boit en moyenne que 10ml en été et jusqu’à 40ml d’eau en hiver, lorsque celle-ci foisonne, notamment grâce aux végétaux absorbés2. Pour cela, il change sa concentration, selon la saison, d’aquaporine-2 (AQP-2)3. Il s’agit d’une famille de protéine qui joue un rôle dans le transport à travers les membranes de l’eau. Cela montre que l’octodon s’adapte en été quand l’eau est une ressource rare, et modifie sa manière de consommer l’eau quand celle-ci est abondante. L’octodon tire la grande majorité de l’eau de son alimentation, il ne boit en réalité que très peu. En été, il pallie le manque d’eau par l’augmentation de l’ingestion de feuilles d’acacia (Vachellia caven)3.

Octodon degus prenant une pause le vendredi - Photo par Jonas Šileika (Ne pas donner d'alcool à vos octodons!)

Octodon degus prenant une pause le vendredi – Photo par Jonas Šileika
(Ne pas donner d’alcool à vos octodons!)

Quel abreuvoir pour l’octodon?

Bien qu’il puisse survivre dans un milieu aride, l’octodon en captivité ne trouve pas toujours l’humidité qu’il a besoin dans son alimentation. Avec un régime sec, il boit environ 23ml d’eau par jour2. Il est donc indispensable de lui proposer de l’eau à volonté4. Il existe deux moyens de lui fournir de l’eau ad libitum : la gamelle d’eau ou le biberon. Ces deux présentent des avantages et inconvénients et hormis certains cas particuliers, les deux conviennent aux octodons, qui ne montrent pas de préférences4.

La gamelle d’eau

Souvent présentée comme LA solution naturelle pour abreuver son animal, la gamelle a le vent en poupe. Cependant, boire à la gamelle n’est pas plus naturel pour l’octodon, qui tire toute l’humidité dont il a besoin de son alimentation. La gamelle d’eau peut être proposée à l’octodon, mais celle-ci doit respecter certains critères:

  • Un bord fin, pour empêcher que l’octodon ait du mal à atteindre l’eau;
  • Une bonne fixation (ou un poids important), pour éviter qu’elle se renverse;
  • Un entretien quotidien : la gamelle d’eau a tendance à être souillée et l’eau y est souvent plus sale. Il est indispensable de la nettoyer chaque jour et d’en remplacer le contenu;
  • Une matière résistante, le plastique est à écarter pour permettre un meilleur entretien.
  • De plus, la gamelle d’eau est à exclure lors de portées, notamment pour éviter les risques de noyade. Elle peut être mise à disposition quand les octodons sont assez grands pour pouvoir l’escalader s’ils venaient à y tomber.

De manière générale, la qualité de l’eau d’une gamelle est détériorée par rapport au biberon, ce qui en fait de son nettoyage quotidien une tâche indispensable. Elle doit être lavée tous les jours à l’eau et au savon, idéalement avec une petite brosse pour limiter les dépôts de bactéries et régulièrement bouillie.

Cas spécifiques

Dans certains cas très spécifiques, la gamelle est à préférer au biberon, notamment en cas d’insuffisance rénale5 ou chez les octodons ayant des problèmes de déplacements. Cependant, il est intéressant de proposer alors les deux méthodes et d’opter pour une gamelle assez basse, pour limiter les risques de noyade.

Octodon degus qui boit à un biberon

Octodon degus qui boit à un biberon – Photo par Déborah

Le biberon

Le biberon est une méthode qui ne présente aucun risque pour donner de l’eau à son octodon. Généralement, il s’agit d’un moyen plus simple, qui évite les souillures et permet d’éviter les manques d’eau au quotidien. De manière générale, la qualité de l’eau est meilleure en biberon6, s’il est gardé propre. Le biberon doit cependant être également nettoyé régulièrement, à l’aide d’un goupillon. Tout comme la gamelle, le biberon doit remplir plusieurs critères: 

  • Une bonne qualité : pour éviter les fuites.
  • Un bon écoulement de l’eau : l’octodon ne doit pas fournir un grand effort pour boire.
  • Facilement nettoyable : si possible démontable ou accessible pour laver son “bec”.
  • Une attache adaptée : solide et résistante.
  • Une position idéale : l’octodon ne doit pas avoir à “se tordre” pour boire

Pour choisir un biberon qui tient dans le temps, nous vous conseillons de regarder les commentaires en ligne. Cependant, notez que nous utilisons le biberon Zolux avec l’ouverture par bouchon depuis des années sans le moindre souci.

Comparaison

  Biberon Gamelle
Meilleure qualité d’eau O X
Quantité d’eau bue la plus importante7 O X
Meilleure qualité de matériel X O
Facilité d’entretien X O
Méthode “naturelle” X X
Adapté à l’octodon4 O O

Le choix revient tout simple au propriétaire, selon ses critères personnels, le temps consacré à l’entretien de la cage et la manière dont ses octodons boivent. Il n’y a pas de meilleure solution ou de solution dangereuse5 4, il est même possible de proposer à la fois un biberon et une gamelle et d’aviser en fonction du comportement de l’octodon!

Sources

  1. Quality testing of autoclaved rodent drinking water during short-term and long-term storage[]
  2. Untersuchungen an Degus zur Futter- und Wasseraufnahme sowie zur Verdaulichkeit von Nährstoffen[][]
  3. The water economy of South American desert rodents: From integrative to molecular physiological ecology[][]
  4. Drinking preferences in chinchillas (Chinchilla laniger), degus (Octodon degu) and guinea pigs (Cavia porcellus)[][][][]
  5. The Laboratory Rabbit, Guinea Pig, Hamster, and Other Rodents[][]
  6. Water nipples or water bowls for weaned piglets: Effect on water intake, performance, and plasma osmolality[]
  7. The preference for water nipples vs. water bowls in pregnant ewes[]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.