Aller au contenu

Transporter son octodon en toute sécurité

L’octodon est un petit rongeur rapide et agile. Lors d’un transport, quelle que soit sa durée, il convient de le transporter en toute sécurité dans une cage adaptée. De plus, il est nécessaire de suivre certains conseils, notamment pour les périodes de grande chaleur.

octodon degus enclos
Tipi qui profite du jardin sous la grille de sa cage de transport

La cage de transport

La cage de transport est indispensable pour les trajets. Elle doit être aménagée pour les octodons et avoir une fermeture sécurisée. N’hésitez pas à sécuriser le système de fermeture en ajoutant un cadenas ou du scotch, par exemple, afin d’éviter toute fugue pendant le trajet. La cage doit être solide, car l’octodon est un rongeur déterminé qui pourrait la détruire en quelques heures. Elle doit offrir à l’animal une ventilation adéquate pour lui permettre de respirer correctement. Il est possible de choisir une cage de transport entièrement en métal, comme celles utilisées pour les oiseaux ou encore une petite cage à hamster (pas en plastique). Le verre est à éviter car il pourrait se briser et blesser l’animal. Le tissu risque de se faire ronger très rapidement et est également à éviter.

La cage doit contenir une litière ; les tapis de chanvre sont indiqués car ils ne laissent pas la voiture sale. Il est possible d’ajouter une quantité de foin pour que l’octodon puisse grignoter lors des trajets longs et se cacher. L’eau ne doit pas être à disposition car le contenant pourrait fuir ou se renverser. L’eau sera proposée régulièrement pendant les pauses pour éviter la déshydratation. Pour les trajets les plus longs, un élément de la cage (un tissu, un peu de litière) peut être ajouté pour diminuer le stress de l’octodon.

L’octodon doit être familiarisé avec sa cage de transport pour y grimper plus facilement. Il est possible de lui proposer ses repas dans la cage lors de sorties en parc, afin qu’il l’associe à un événement positif.

Si plusieurs octodons doivent être transportés, il est intéressant de posséder plusieurs cages de transport. En cas d’arrêt brutal, les risques de blessures seront amoindris. De plus, les bagarres sont également un risque lors du déplacement d’un groupe complet.

Photo de A Propos Octodons - Noisette dans ca cage de transport
Photo de A Propos Octodons – Noisette dans sa cage de transport

Le trajet

L’octodon s’accommode très bien des trajets, qu’ils se fassent en voiture, en train ou par d’autres modes de transport. Cependant, il convient de veiller à son bien-être et de vérifier régulièrement son état tout au long du trajet.

Si possible, la cage doit être attachée ou calée à un endroit où elle ne risque pas de traverser l’habitacle en cas d’accident, ni se renverser. Il est intéressant de pouvoir garder un œil sur l’octodon durant tout le trajet pour s’assurer de son bien-être.

Les pauses sont indispensables, au minimum toutes les deux heures, pour accrocher un biberon à la cage. L’utilisation d’une gamelle est déconseillée, car elle risque de se renverser et il est nécessaire d’ouvrir et de fermer la cage. Pour limiter le risque de fugue, la cage doit être maintenue fermée tout le trajet, sauf en cas d’urgence vitale.

La chaleur est très dangereuse pour les octodons. À partir de 27°C, celui-ci peut être en danger. S’il fait chaud, maintenez une serviette humide au-dessus de la cage de transport et mettez en marche la ventilation ou la climatisation. L’octodon est très vulnérable aux coups de chaleur.

Eviter le coup de chaleur chez l’octodon

Conseils

  • Si votre octodon est malade, installez-le confortablement dans un tissu de type polaire pour éviter le contact avec une litière souillée. Sauf en cas d’urgence, ne laissez pas la cage ouverte pendant le transport, même s’il ne se déplace pas. En cas d’accident, vous pourriez ne pas le retrouver.
  • L’octodon, sans avis médical, peut manger et boire normalement avant un transport, même de longue durée. Si l’octodon devient apathique pendant le transport, notamment en cas de forte chaleur, arrêtez-vous et contactez le vétérinaire le plus proche. Il peut s’agir d’une urgence vitale.
  • Lors de longs trajets, préparez une serviette humide pour les jours chauds, un biberon et de l’eau, ainsi que de quoi nettoyer la cage pour l’arrivée.
  • Lors de voyages à l’étranger, pensez à vérifier la réglementation du pays où vous vous rendez en ce qui concerne le droit de transporter et de posséder des octodons degus. Lors de périodes chaudes, les pauses doivent être plus fréquentes pour vérifier l’état de votre animal et lui proposer à boire.
  • Ne laissez jamais votre octodon sans surveillance dans un véhicule, même en hiver !
  • Mettez la cage à l’ombre dans le véhicule. Le soleil direct peut mener à un coup de chaleur. S’il n’y a pas d’ombre, placez un tissu au-dessus de la cage pour la protéger du soleil.
  • Il est intéressant de garder une cage de transport à proximité du lieu de vie de l’octodon afin d’y accéder rapidement en cas d’urgence, comme lors d’un incendie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *