Standard d’élevage de l’octodon degus

L’utilisation de standard pour l’élevage de l’octodon permet la mise en place de lignées saines, en essayant de limiter les problèmes génétiques et tout en conservant l’apparence physique des octodons sauvages. Cet outil est important notamment avec l’émergence de nouvelles couleurs de robes, afin de prévenir la consanguinité et la consolidation de maladies à caractère congénital.

Le site Octodons.fr encore fortement tous ses lecteurs à préférer l'adoption plutôt que l'achat en animalerie ou chez des éleveurs. Cependant, la mise en place de standard de reproduction permet d'aider à réguler les problèmes de santé et d'éviter des malformations physiques chez l'octodon. Il s'agit d'un outil destiné aux éleveurs. Il convient toutefois de noter que l'élevage de l'Octodon degus en France est soumis à la détention d'un certificat de capacité1.

Le standard d’élevage de l’Octodon degus

Ce standard est inspiré de l’outil mis en place par le site Degutopia, amélioré et enrichi au vu des connaissances actuelles sur l’octodon. 

Génétique

La génétique est l’un des points essentiels du travail d’un “bon” éleveur. Celui-ci doit prendre en compte les antécédents de maladies, tout en évitant la reproduction d’animaux ayant des liens de parenté afin de permettre à l’espèce “d’évoluer” de manière bénéfique.

Octodon degus en gestation

Parenté

De manière générale, il convient de ne pas reproduire ses octodons avec des individus proches, et d’enrichir régulièrement l’élevage avec des lignées extérieures choisies avec soin. L’acquisition de nouvelles descendances permet de maintenir une forte variabilité génétique. L’idéal est alors de croiser des individus au hasard ou appartenant à des souches étrangères.

Dans tous les cas, l’octodon reproduit ne doit pas être consanguin avec un autre octodon apparenté comme :

  • ses parents,
  • ses grands-parents,
  • ses demi-frères ou demi-sœurs,
  • ses frères ou soeurs,
  • ses oncles et tantes.

Maladies

Afin de limiter l’expansion des maladies à caractère héréditaire, il convient de sortir de la reproduction tout individu comportant le moindre signe d’une maladie potentiellement génétique, pour d’éviter les facteurs de risque. L’octodon est notamment sensible aux pathologies dentaires, au diabète et à la cataracte. Ainsi tout individu porteur de ces maladies doit être retiré de l’élevage : 

  • pathologies dentaires (tout type),
  • cancer,
  • cataracte / diabète,
  • malformations cardiaques,
  • malformations fonctionnelles,
  • problèmes respiratoires.

De manière générale, il convient de limiter l’élevage aux animaux sains, ne présentant aucun problème de santé2

Physiologie

Âge

L’octodon mis à la reproduction doit être totalement adulte, soit entre 58 semaines et 1 an et demi. Les animaux trop vieux doivent être retirés de la reproduction, idéalement vers 2 ans voire 2 ans et demi, âge moyen de vie dans la nature3 4.

Poids

Le poids idéal de l’octodon doit être compris entre 200g et 250g5. Les octodons avec une surcharge pondérale ou trop maigre ne devraient pas être gardés en tant que reproducteurs.

Portées

Bébé octodon degus agouti

Le nombre de portées ne devrait pas excéder 2 à 3 dans la vie de l’octodon, ce qui correspond à la moyenne des portées par octodon femelle à l’état sauvage6 5.

Comportement et caractère

Le comportement de l’octodon est un facteur important à prendre en compte lors de l’élevage. il convient donc de faire attention à chaque individu et de sélectionner des traits de caractère “positifs”:

  • l’octodon doit avoir un conduite alerte et actif,
  • le degu doit être curieux, explorer et s’intéresser à son environnement,
  • la relation de l’octodon avec les humains doit être amicale, sans morsure quand le degu est manipulé correctement,
  • le dègue doit être intelligent et simple à éduquer,
  • il doit être “bien codé” vis à vis de ses congénères et avoir vécu avec sa mère jusqu’à l’âge de 60 jours minimum. Idéalement, l’octodon est élevé par un groupe d’octodon proche de l’organisation sociale naturelle (1-2 mâles et jusqu’à 6 femelles).

Illustration par ValoniaArt

Aspect général

Tête

L’octodon doit avoir une tête assez forte par rapport au reste du corps, de forme globalement ovale.

Yeux

Oeil d’un Octodon degus – Photo par Michelle Loftus

Les yeux de l’octodon doivent être bien ouverts, de taille moyenne, avec une légère forme d’amande. L’iris doit être brun foncé, avec une pupille en amande. L’octodon doit être exempt de maladies oculaires ou de défaut de vision.

Museau

Il doit être bien formé, avec des narines bien définies et une séparation verticale claire menant aux lèvres.

Dents

Les dents de l’octodon doivent être bien orangées, de tailles égales et pas trop longues. L’animal ne doit JAMAIS avoir eu le moindre problème dentaire pour pouvoir se reproduire, afin d’éviter les maladies génétiques.

Vibrisses

Doivent être d’une longueur appropriée à la taille du corps (pas trop courtes) et assez fournies (pas trop clairsemées).

Oreilles

Les oreilles doivent être bien formées, arrondies, à poils courts et avec une échancrure. Elles doivent mesurer en 3 et 4cm. Les oreilles de l’octodon ne doivent pas être déformées ou tombantes ni montrer le moindre signe de maladie ou acarien.

Corps d’un octodon degus

Corps

L’octodon doit disposer d’un corps légèrement bombé, arrondi. Ses membres doivent être intacts et fonctionnels, exempts de déformations. De même, il dit présenter une structure squelettique et corporelle sans déformation et une démarche normale. Le pelage doit être dépourvu d’acarien ou de calvitie, il doit être sain et brillant, sans pour autant avoir un sébum excessif.

Pattes avant

Patte avant d’un octodon

Les pattes avant de l’octodon doivent avoir 4 doigts entiers et une trace d’un cinquième doigt, aucun de ces membres ne doit montrer de déformation. Les coussinets doivent être sains. De manière générale, les pattes doivent être totalement recouvertes de poils et ne présenter aucun acarien ou problème de peau.

Patte arrière d’un octodon

Pattes arrière

Les pattes de l’octodon arrière doivent avoir 4 doigts intacts et un petit ergot, et ne proposer aucune déformation. Les coussinets doivent être sains. De manière générale, les pattes doivent être entièrement recouvertes de poils et ne présenter aucune trace d’acarien ou de problème de peau.

Queue

Queues d’octodon degus avec toupet

Elle doit être d’une longueur comprise entre 12 et 15cm avec un plumeau touffu et bien fournie. Les couleurs panachées sont admises, peu importe la robe.

Robes & Couleurs

Depuis quelques années, de nombreuses robes sont apparues via l’élevage. Celles-ci ont été obtenues grâce à des croisements, faisant émerger de nouveaux gènes. Il faut faire attention de manière générale aux robes, qui sont souvent considérées comme “plus jolies” que la couleur originale de l’octodon, l’agouti, parce qu’elles peuvent cacher des problèmes importants. En effet, il est possible que les hybridations demandent une certaine consanguinité, qui nuit à l’espèce. De plus, les octodons uniquement choisis sur un critère physique peuvent donner des lignées ayant de très nombreux soucis de santés, liés au manque de sélection dans l’élevage.

Agouti

Octodon degus en gestation

Octodon degus agouti

Il s’agit de la couleur naturelle de l’octodon, composée à 60% de poils bruns et à 40% de poils noirs. Des variations plus ou moins claires peuvent être admises. Il ne doit pas y avoir de traces de poils blancs, seulement tolérés sur les vibrisses et le toupet.

Champagne agouti

Souvent appelé mutation bleu, il s’agit d’une variation de l’agouti avec des poils plus bruns tendant sur la couleur crème, rendant les animaux un peu plus clairs. L’octodon ne doit pas être panaché. La couleur doit être uniforme.

Sable

Le pelage doit être de couleur presque rousse, orangée à la manière d’une citrouille, assez claire tout en portant quelques poils noirs, gardés de l’agouti, plus présents notamment autour du museau. Le reste du corps doit être uniforme.

Crème

Il s’agit d’une mutation dérivée du champagne agouti, avec un poil crème et du sable, avec très peu de poils noirs. Globalement, la robe est très proche du sable, tout en étant beaucoup plus claire. La couleur doit se démarquer du sable et rester uniforme.

Bleu

Célestine, octodon degus gris – Photo par Lomano Gonzalez

Cette couleur est apparue probablement pour améliorer le camouflage naturel et s’est développée au fil du temps. Cette mutation a donné également naissance à l’octodon noir. La couleur bleue reste assez claire, mais plus marquée que le champagne agouti.

Noir

Apparus après la sélection des individus bleus les plus foncés, les octodons noirs sont recouverts d’une fourrure très foncée, de la tête aux pieds. Les parties sans poils, comme les oreilles doivent également être noires ou foncées.

Blanc

Il n’existe à ce joueur pas de “vrais” octodons blanc, de par l’absence d’individus albinos, que ce soit dans la nature ou en captivité. Les octodons blancs disposent de poils entièrement blancs, car le pigment n’arrive pas à atteindre la fourrure. Les individus peuvent avoir des parties plus sombres, notamment autour des yeux, des oreilles et du bas du dos, tirant vers le gris/noir.

Lilas

Gris très clair, la robe doit également être uniforme et bien différenciée du bleu.

Panaché

L’octodon peut être panaché avec d’autres robes, c’est-à-dire présenter des taches blanches sur une robe “pleine”. Il est important de noter que le panachage ne comporte que 2 couleurs différentes.

Deux octodons degus panachés agoutis – Photo par Michelle Loftus

Sources

  1. Arrêté du 2 juillet 2009 fixant les conditions simplifiées dans lesquelles le certificat de capacité pour l'entretien des rongeurs d'espèces non domestiques peut être délivré[]
  2. ELEVAGE ET REPRODUCTION DES RONGEURS MYOMORPHES DOMESTIQUES EN FRANCE[]
  3. Effects of vertebrate predation on a caviomorph rodent, the degu (Octodon degus), in a semiarid thorn scrub community in Chile[]
  4. Octodon degus -Charles A. Woods and David K. Boraker[]
  5. UN NOUVEL ANIMAL DE COMPAGNIE : L’OCTODON, OCTODON DEGUS[][]
  6. Octodon Degus: an Animal Model That Benefits Translational Medicine[]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.