Comment traiter l’arthrose de l’octodon

L’arthrose est de loin la maladie osseuse la plus répandue. Elle touche autant les êtres humains que les animaux : mammifères, oiseaux, reptiles… personne n’y échappe (ou presque). L’arthrose est également observée chez l’octodon, notamment chez les plus vieux individus. Mais si elle apparait souvent avec la vieillesse, d’autres facteurs peuvent la faire apparaître chez des plus jeunes degus.

La maladie de l’arthrose

L’arthrose est une pathologie qui peut toucher toutes les articulations. La maladie se caractérise par une destruction progressive du cartilage et s’étend alors à toute l’articulation touche, dont l’os. Il n’existe à ce jour aucun traitement pour soigner de l’arthrose. Les seuls traitements disponibles sont symptomatiques, dans le but de soulager notamment en cas de fortes douleurs.

Facteurs de risques

Bien qu’on ne connaisse pas encore bien les causes et déclencheurs de la maladie de l’arthrose, il existe des facteurs qui  augmentent le risque de développer la maladie1. Lorsque que la maladie n’est pas liée à des lésions antérieures sur l’articulation, on la nomme arthrose primitive. Celle-ci est liée au vieillissement, mais d’autres facteurs peuvent entrer en compte. Parmi ceux-ci, on compte le surpoids, les malformations de l’articulation, mais aussi des problèmes métaboliques, comme le diabète, qui touche tout particulièrement l’Octodon degus. Des causes hormonales pourraient aussi êtres à l’origine d’arthrose. Enfin, il est également probable qu’une prédisposition génétique soit à l’origine de l’arthrose chez certains individus2.

Enfin, l’arthrose peut être liée à des lésions de l’articulation ou des maladies du cartilage, elle est alors nommée arthrose secondaire. Les inflammations, blessures (fractures, atteintes aux ligaments, …) ou autre atteintes et déformations autour de l’articulation sont des facteurs de risques pour ce type d’arthrose. 

L’arthrose chez l’octodon

L’arthrose, appelée osteoarthritis  chez l’octodon survient principalement avec le vieillissement, même s’il est possible que des individus plus jeune soient touchés, notamment après des atteintes traumatiques, comme une fracture3. Les symptômes sont souvent difficiles à reconnaître, car ils sont globaux et il est parfois difficile de se rendre compte de la douleur chez ces rongeurs.

Symptômes chez le degu

Les symptômes de l’arthroses sont assez généraux et parfois difficiles à dissocier d’autres problèmes de santé, car ils ont des symptômes assez généraux1, comme :

  • Paralysie totale ou partielle : il arrive que certaines articulations soient partiellement ou totalement paralysées, cela se traduit par des difficultés de locomotion (l’octodon qui boite), ou des mouvements moins souples, les articulations sont raides.
  • Douleurs : les douleurs peuvent se traduire pas des cris, des difficultés de locomotions, ou des morsures. Chez beaucoup d’animaux, les signes de douleur sont parfois complexes à déceler, car certaines ne peuvent être découverte qu’après la manipulation ou le toucher de l’articulation atteinte.
  • Déformations : en ce qui concerne les articulations les plus touchées des déformations de l’articulations peuvent apparaître, liées à la disparition du cartilage.
  • Inflammations : l’osteoarthritis est souvent accompagnée d’inflammations dans la zone attaquée par l’arthrose.

Octodon degus atteint d’arthrose – Vidéo Rongeurs.net

Diagnostique

Comme pour toutes les maladies de l’octodon, seul un vétérinaire est apte à poser un diagnostique. Dans le cas de l’arthrose, le diagnostique peut être posé via une radiographie, qui montrera alors les possibles articulations attaquées. Chez les individus les plus âgés, il arrive que les radiographies ne soient pas proposées, et que l’arthrose soit étudiée comme une hypothèse, au vu de l’âge de l’octodon.

Traitements de l’arthrose chez l’octodon

A ce jour, il n’existe aucun traitement pour soigner l’arthrose de l’octodon. Comme pour les êtres humains et autres animaux, seuls des traitements contre les symptômes les plus sévères sont proposés. Il est donc possible que le vétérinaire propose des traitements à base d’anti-douleur et anti-inflammatoires. 

De plus, il est indispensable d’adapter la cage aux capacités de l’octodon degus atteint d’arthrose, afin qu’il puisse tout de même se déplacer tout en minimisant la douleur.

A titre personnel, notre équipe a utilisé le complément "Oxbow - Joint support", pour une vieille octodon de 8 ans, qui était percluse d'arthrose. Ce traitement a aidé mais est assez sucré, à éviter donc sans avis vétérinaire, notamment chez les octodons diabétiques.

Prévention de l’arthrose

Il est toutefois possible de prévenir l’apparition de l’arthrose chez l’octodon, ou du moins, de ralentir son apparition. Cela passe par la mise en place d’un mode de vie sain pour le degu, mais aussi par une alimentation adaptée, notamment lors de sa croissance4.

Le surpoids peut jouer un rôle dans l’apparition de l’arthrose5, il convient donc de faire attention au poids idéal de son octodon, étant entre 170 et 250g.

L’octodon doit pouvoir se dépenser assez et dans de bonnes conditions. Une roue, adaptée à sa morphologie est indispensable, en plus de sorties régulières. Celle-ci doit faire environ 40cm de diamètre et être pleine. De plus, la cage doit être spacieuse et adaptée à l’animal6, en évitant les sauts trop hauts ou les points d’escalades trop complexes, qui pourraient blesser l’octodon. Il est également intéressant, pour éviter les mouvements répétitifs, de changer régulièrement son aménagement.

Sources

  1. Physiopathologie de l’arthrose : conceptions actuelles[][]
  2. Arthrose du genou et de la hanche et activité : revue systématique internationale et synthèse (OASIS)[]
  3. Diseases in pet degus: A retrospective study in 300 animals[]
  4. Utilisation des procyanidines et de l’hydroxytyrosol dans la prévention nutritionnelle de l’arthrose[]
  5. L’ARTHROSE, UN RHUMATISME DE POIDS[]
  6. Crouched Locomotion in Small Mammals: The Effects of Habitat and Aging[]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.