Aller au contenu

Conflit et bagarre entre octodon

Octodon degus qui monte un congénère pour dormir
Octodon degus qui monte un congénère pour dormir

L’Octodon degus est un animal grégaire, avec des règles sociales complexes et un répertoire de vocalises important. Si dans la nature il dispose d’un grand espace pour se déplacer, ainsi que de la possibilité de migrer de groupe social, en captivité il arrive souvent que les octodons se battent. Ces conflits se traduisent par des bagarres d’intensité variable, du simple claquement de dent à l’attaque visant parfois à tuer son adversaire. Les mâles ont tendance à être plus agressifs de manière générale que les femelles, mais cela ne les empêche pas de pouvoir cohabiter en cage. Dans la plupart des cas les animaux vont tenter de fuir les situations conflictuelles pour éviter les blessures et les conflits au sein d’un groupe. Cependant, il n’est pas rare de voir ses octodons se battre en captivité.

Reconnaître un comportement “agressif”

Avant de savoir gérer un conflit entre octodons, il est indispensable de savoir reconnaître les signes et cris d’agression ou de défense de l’Octodon degus. En effet, celui-ci dispose d’un répertoire vocal étendu1, son “langage” qui lui permet de montrer des signes d’agacements avant d’attaquer un congénère. On retrouve parmi ceux-ci :

  • Le claquement de dents : celui-ci intervient pour annoncer l’agacement entre deux individus. Souvent, ces claquements sont exprimés pour repousser un octodon, notamment d’une source de nourriture.
  • L’attaque de type “boxe” : il s’agit d’un combat souvent rapide, où les deux adversaires sont face à face et s’attaquent avec les pattes antérieures. Le conflit est généralement peu intense et s’arrête lorsqu’un des octodons perd le combat.

    Bagarres entre octodons – Leo Viëtor
  • Le battement de la queue : le battement de la queue peut exprimer un agacement prononcé, tout comme l’excitation sexuelle d’un mâle. 
  • Le grognement : il existe deux types de grognement, le premier, plus aigüe prévient la bagarre en repoussant l’octodon, le second est plus prononcé et plus grave et intervient durant le conflit.
  • La monte : dans certains cas, un des octodons peut vouloir monter un autre. Cet acte intervient souvent dans la mise en place d’un rapport de force. Si l’octodon monté ne souhaite pas se laisser faire, cela peut dégénérer en combat.
  • La poursuite : il s’agit d’une forme de conflit relativement pacifique, où l’un des octodons poursuit l’autre afin de la chasse ou de se battre.

Dans ces situations et tant qu’il n’y a pas de morsures ou de combats extrêmes, il convient de laisser les animaux régler leurs différends eux-mêmes. Interrompre trop souvent les conflits risque de les aggraver et les rendre plus fréquents. Si les octodons se battent trop fréquemment, il est intéressant de se pencher sur les raisons possibles des combats.

Motifs des bagarres

Il existe de nombreux motifs de bagarre chez l’octodon. Celles-ci peuvent être liées au développement hormonal, ainsi qu’à la recherche de partenaire, mais aussi à la protection de ressource comme la nourriture ou les jouets. Afin de prévenir le nombre de conflits, mais aussi leur intensité, il convient de correctement identifier les raisons qui poussent les octodons à se battre.

Les raisons liées à la reproduction

Bébé O. degus – Koko Kitto Katsu

L’Octodon degus atteint la fin de sa croissance vers l’âge de 53 semaines2 3, mais il peut être sexuellement actif dès deux mois. Vers l’âge de 6 à 8 mois, il peut avoir une poussée hormonale notamment chez les mâles qui conduisent à des combats plus fréquents. Cela est tout à fait normal et devrait passer au bout de quelques mois. La castration peut être envisagée à la fin de leur croissance pour limiter les comportements agressifs.
Le ratio mâle-femelle peut également pousser, notamment en période de reproduction, les mâles à engager plus de conflits pour intégrer un groupe de femelle dans le but de se reproduire. Il convient d’éviter d’avoir plus de mâles que de femelles dans une même cage. Le ratio idéal étant de 1 à 2 mâles pour 5 à 6 femelles4, comme dans la nature.

Les raisons liées à l’habitat

L’octodon a besoin d’une cage de grande taille, car c’est un animal très actif5 6. Une cage trop petite va favoriser les conflits entre animaux, pouvant mener à des bagarres extrêmement violentes. Il est donc important de choisir une cage adaptée aux besoins de l’Octodon degus.
Les jouets, roues et points de nourrissages peuvent être à l’origine de protection de ressource. Un ou plusieurs octodons empêcheront alors leurs congénères d’y accéder, quitte à les attaquer. En ce qui concerne les jeux et roues, l’idéal est d’en proposer plusieurs dans la cage, à des endroits différents. Pour les gamelles, celles-ci sont inutiles et peuvent être remplacées par des enrichissements qui occuperont les rongeurs plus longtemps.

Enfin le stress peut engendrer des troubles du comportement chez l’octodon et le pousser à se battre. Celui-ci a souvent pour source son habitat ou l’emplacement de la cage. Il convient alors de proposer plus d’enrichissement et un habitat adapté aux octodons pour réduire les conflits.

Dans certains cas, la sur stimulation ou le changement trop fréquent des odeurs dans leur environnement peut favoriser les conflits7. Il convient donc de toujours laisser un élément “sale” à chaque nettoyage et à ne pas modifier la cage trop fréquemment en cas de conflits violents ou réguliers.

Ferme de rongeurs pour la vente en animalerie

Quand et comment intervenir

Tant que les conflits ne dégénèrent pas en morsures violentes, il est préférable de ne pas intervenir lors d’une bagarre. En effet, les animaux régulent eux-mêmes leur groupe social et parfois il est nécessaire que cela passe par un comportement agressif. 

Lors de morsures répétées ou de blessures graves, il convient alors d’intervenir. Cela doit rester extrêmement rare et se faire dans les bonnes conditions de sécurité pour les propriétaires. Les morsures d’octodons sont profondes et souvent très douloureuses. Utiliser un objet pour séparer les octodons en cas de besoin, plutôt que d’utiliser ses mains, est recommandé pour éviter les blessures.

Lors d’une séparation, si les animaux se calment tout de suite, une réintroduction peut être envisagée immédiatement. Cependant, si l’agression est trop grave il est nécessaire de placer le ou les octodons responsables du conflit dans une autre cage.

Gérer la séparation

Lors d’une séparation, il est avant tout nécessaire de placer les octodons dans des cages différentes, au calme et sans placer les cages côte à côte. Il convient d’attendre que tous les animaux soient à l’aise, avec de quoi se dépenser (roue, enrichissements) et calmés avant d’envisager de démarrer un processus d’introduction. Celui-ci peut être entrepris en suivant notre guide sur l’introduction de nouveaux octodons. Dans le cas des mâles, la castration peut également être envisagée pour réduire les niveaux hormonaux et diminuer l’agressivité.

Octodons degus
Groupe d’octodons

Conclusion

La gestion des conflits chez l’octodon nécessite une compréhension approfondie de leur comportement social complexe. En adaptant l’environnement, en surveillant attentivement les signes d’agressivité et en intervenant de manière appropriée, il est possible de favoriser une cohabitation harmonieuse. La sécurité des octodons et des personnes intervenantes doit toujours être la priorité, et il est recommandé de consulter un vétérinaire ou un spécialiste des octodons pour obtenir des conseils personnalisés si des problèmes de bagarres persistent.

Source

  1. Vocalisations of the Degu Octodon degus, a social caviomorph rodent)[]
  2. Male degus, Octodon degus, modify their dustbathing behavior in response to social familiarity of previous dustbathing marks[]
  3. Pubertal development of sex differences in circadian function: an animal model[]
  4. Instability Rules Social Groups in the Communal Breeder Rodent Octodon degus[]
  5. CARA – Degus international community[]
  6. Handbook of Exotic Pet Medicine[]
  7. Les stéréotypies des animaux élevés en captivité : étude bibliographique[]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *